J. Benoist, « Entre acte et sens. Recherches sur la théorie phénoménologique de la signification » (Paris, Vrin, collection « Problèmes & controverses », 2002)

 

La théorie de la signification a joué un rôle central dans le développement de la phénoménologie. Jocelyn Benoist essaye d’en donner un exposé systématique, y décelant le paradoxe que représente l’influence décisive d’un auteur qui n’utilise pas le concept d’intentionalité (Bolzano), relu et réinterprété par Husserl au moyen de ce même concept. L’œuvre de Husserl se situe au croisement de Bolzano et de Brentano, d’une pensée du sens et d’une pensée de l’acte, de l’objectivisme logique et de la description psychologique et pragmatique : c’est le principe de lecture adopté ici.
Cette enquête sur la théorie de la signification de Husserl conduit à revisiter tous les lieux classiques de la philosophie du langage et de la logique contemporaine, mis en vedette depuis par la philosophie analytique : théorie du sens, de la grammaire, de la vérité, de la proposition, du nom propre, de l’indexicalité, des performatifs, etc. On mesure ainsi le point auquel la pensée de Husserl était déjà installé de plain-pied dans ces problématiques, et ce qu’elles-mêmes ont, aujourd’hui, à gagner à un retour sur elle.

 


Vous aimerez aussi...