J. Benoist, « Représentations sans objet : aux origines de la phénoménologie et de la philosophie analytique » (Paris, PUF, collection « Epiméthée », 2001)

 

L’idée d’une origine commune de la phénoménologie et de la philosophie analytique commence à être bien admise. L’auteur reprend ici cette idée pour apporter des éléments en la soumettant à l’épreuve d’une question décisive pour les auteurs de la fin du XIXe et du début du XXe siècle ayant travaillé dans ces deux directions de la philosophie : ,,la question est celle de la référence manquante ou « objets inexistants ».

L’auteur montre que ce problème a orienté d’un côté les débats internes à l’école brentanienne (Brentano, Twardowski, Meinong, le jeune Husserl) et de l’autre les réflexions des auteurs aux origines de la tradition dite analytique (Bolzano, Frege, Russell).

 


Vous aimerez aussi...