Soutenance d’Eric Tremault (dir.: J. Benoist): « Structure et sensation dans la psychologie de la forme, chez Maurice Merleau-Ponty et William James » (22 mars 2013)

 

Titre: « Structure et sensation dans la psychologie de la forme, chez Maurice Merleau-Ponty et William James »

 

Composition du jury:

Mme Christiane Chauviré, Professeure émérite à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

M. François Clementz, Professeur à l’Université de Provence

M. Denis Fisette, Professeur à l’Université du Québec à Montréal

M. Etienne Bimbenet, Maître de Conférences à l’Université Jean Moulin Lyon 3

Date, horaires et lieu: 22 mars 2013, 14h, salle 106, Centre Michelet, 3 rue Michelet, 75006 Paris.

Résumé: Nous nous opposons dans cette thèse à la tentative de Maurice Merleau-Ponty pour réduire toute forme de qualia à des prédicats structuraux, tentative par laquelle nous comprenons l’ontologie de la « chair » qu’il nous semble mettre en place dès ses premiers travaux sur « l’expression ». Nous visons cependant à travers lui plus généralement toute théorie « structurale » de la sensation, désignant par là toute théorie qui soutient qu’on ne peut pas déterminer relationnellement un contenu de sensation sans le modifier intrinsèquement. La tâche est cependant rendue difficile par le grand nombre de faits empiriques que Merleau-Ponty convoque à l’appui de sa théorie structurale. En particulier, il s’appuie sur l’interprétation structurale de ces faits qui avait déjà été réalisée avant lui par Kurt Koffka au sein de la psychologie de la forme. Nous commençons donc par examiner cette interprétation et les faits sur lesquels elle repose, en montrant qu’ils ne peuvent paraître corroborrer une théorie structurale que si l’on confond « abstraire » et « séparer réellement » une qualité de son contexte. Nous convoquons alors William James à l’appui de ces conclusions, en rappelant qu’il avait déjà montré contre les théories néo-hégéliennes de son époque l’illégitimité de leur prétention à se réclamer de faits psychologiques similaires, et qu’il avait soutenu contre eux une théorie de la connaissance par accointance que nous cherchons à reprendre à notre compte, pour esquisser une défense de l’introspection pure et simple.

Vous aimerez aussi...