Prochaine séance du séminaire Wittgenstein: Martine de Gaudemar (2 mars 2013)

 

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

EA 3562 Philosophies Contemporaines

Composante EXeCO

 

Date et horaires: 2 mars 2013, 10h30-12h30.

Lieu: Paris 1, UFR de philosophie, 17, rue de la Sorbonne, salle Lalande (escalier C, 1er étage, droite).

 

Organisé par Christiane Chauviré, Sandra Laugier, Pierre Fasula.

Avec le soutien du programme ANR PDA Les Pouvoirs de l’art. Expérience esthétique, émotions, savoirs, comportements.

 

Intervenant: Martine De Gaudemar (Paris 10)

Titre de l’intervention: La voix, condition de l’expression et matrice de la pensée.

 

 Résumé: On examinera le concept feuilleté de voix, qui relève de plusieurs registres emboîtés ou enveloppés les uns dans les autres : la voix passe de l’être en puissance (voix fantomales, voix virtuelles, que parfois des artistes savent capter comme Mozart le fait pour la voix de Don Giovanni) à l’actualisation qui suppose les dimensions physiologiques et langagières d’un organisme et d’une culture.

On dépliera quelques uns des plis de la voix, en partant d’une sémiôsis préverbale où se fonde une expérience affective partagée et où s’enracine la musique, pour aller vers la dimension collective et partagée de la voix, condition de la démocratie, en passant par la production des formes langagières. On débouche sur une conception élargie de la grammaire, où corps et voix se conjuguent pour servir l’expressivité.

Une place éminente sera donnée aux interactions sémiotiques et symboliques, dont la fine pointe est artistique. On mobilisera poésie, théâtre, opéra et cinéma, moins pour aborder les traitements artistiques que pour donner consistance à l’idée de “voix de la raison”, et corroder l’opposition entre expression personnelle et expression collective, Je et Nous. On s’appuiera sur le livre La voix des personnages pour montrer le caractère partagé des entités dont la voix est audible dans une culture et prend corps dans des personnages.


Vous aimerez aussi...