Soutenance de Vincent Richard (dir.: J. Benoist): « La signification linguistique entre effets de structures et effets de contexte » (25 avril 2013)

 

Titre: « La signification linguistique entre effets de structures et effets de contexte »

 

Composition du jury:

M. Jocelyn Benoist, Professeur à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Mme Claire Beyssade, Chargée de recherche au CNRS, HDR (institut Jean Nicod)

M. Cédric Boeckx, Professeur à l’ICREA (université de Barcelone)

M. Jean Lassègue, Chargé de recherche au CNRS, HDR (institut Marcel Mauss)

M. François Récanati, Directeur de recherche au CNRS (institut Jean Nicod)

 

Date, heure et lieu: jeudi 25 avril 2013, 14h en salle Duroselle (Sorbonne, Galerie Dumas, accès par le 1, rue Victor Cousin, Paris 5e).

 

Résumé : L’objectif de cette thèse est d’introduire la grammaire générative dans l’étude philosophique de la signification linguistique des langues naturelles, tout en l’articulant à une théorie contextualiste du sens. Nous montrerons d’abord en quoi les procédures syntaxiques sont autonomes de toute contrainte sémantique externe (thèse d’autonomie de la syntaxe), tout en contraignant la construction du sens linguistique (thèse du syntactocentrisme). Nous montrerons également qu’un filtrage contextuel des expressions grammaticales mais pas utilisables s’opère à un niveau post-syntaxique sur le résultat des dérivations syntaxiques. Dans un deuxième temps, nous montrerons que la syntaxe détermine la structure de la signification. Nous commencerons par critiquer les conceptions lexicalistes, selon lesquelles la structure de la signification dérive d’informations contenues dans les items lexicaux. Puis nous montrerons que les formes sémantiques des expressions sont des structures événementielles dont chaque élément correspond strictement à un élément de la structure syntaxique. Dans un troisième temps, nous montrerons que tandis que la structure interprétative est rigidement déterminée par la structure syntaxique, le contenu des termes mobilisés dans les expressions est quant à lui le résultat d’une interaction entre contenu conceptuel, structure syntaxique et filtrage contextuel. Cela s’accompagnera d’une conception des concepts comme entrées encyclopédiques comportant une multiplicité d’informations sur lesquelles s’opère une sélection locale de l’information pertinente en fonction du contexte.


Vous aimerez aussi...