Prochaine séance du séminaire « Critique de l’ontologie sociale »: Maurizio Ferraris (27 jan. 2018)

 

Séminaire de recherche 2017-2018 coordonné par Jocelyn Benoist (Paris 1, ISJPS, PhiCo-EXeCO) et Ronan de Calan (Paris 1, ISJPS, PhiCo-EXeCO)

 

Critique de l’ontologie sociale

 

Le séminaire a lieu une fois par mois, le samedi de 14h30 à 16h30

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Centre Sorbonne
17 rue de la Sorbonne
Escalier C, 1er étage couloir droite, Salle Lalande

 

Samedi 27 janvier : Maurizio Ferraris (Université de Turin) :

Du Capital à la Documédialité 

 

À un certain point des Confessions, Augustin se pose une question élémentaire, presque comique : pourquoi me confessé-je à Dieu qui sait tout ? Quel sens y a-t-il à raconter ma propre vie à quelqu’un qui en sait plus que moi sur moi ? La réponse est éclairante : Augustin dit qu’il veut faire la vérité, non seulement dans son cœur, mais également par écrit face à de nombreux témoins. Veut-il dire que la vérité se fabrique au même titre que la post-vérité ? Bien sûr que non, on peut difficilement penser refiler du fashionable nonsense à un être omniscient. Il veut plutôt dire que la vérité n’est pas seulement une possession intérieure, mais aussi un témoignage que l’on rend public et qui a une valeur sociale ; surtout, c’est quelque chose qui implique un effort, une activité, une capacité technique.

En raison des mesures de sécurité en vigueur (plan Vigipirate), toute personne ne possédant ni carte professionnelle, ni carte d’étudiant d’une institution ancrée en Sorbonne doit s’inscrire plusieurs jours à l’avance à l’adresse : <Philo-Recherche@univ-paris1.fr>


Vous aimerez aussi...