Prochaine séance du séminaire Wittgenstein: Constantine Sandis (3 fév. 2018)

 

Séminaire Wittgenstein 2017-2018

FORMES DE LANGAGE, FORMES DE VIE

Organisé par Christiane Chauviré et Sandra Laugier

 

 

3 février 2018 – 10h30-12h30 – salle Lalande

Constantine Sandis (Université Hertfordshire)

Unis dans une communauté de vie: la compréhension d’autrui selon Wittgenstein

 

 

Au rebours des tendances scientifiques et philosophiques dominantes, Wittgenstein nous apprend que la compréhension d’autrui ne s’obtient pas à l’aide d’une sorte d’outil émotionnel fournissant un accès à des « contenus mentaux » cachés, comme un scanner IRM nous donne accès à l’activité neuronale. Cette idée va à l’encontre d’une conception répandue de l’empathie prise comme une forme de mind-reading, conception fondée sur la supposition lockéenne d’après laquelle comprendre autrui est affaire de collecte et de décodage d’informations au sujet de son esprit. Nous ferions mieux de remplacer cette analyse profondément distordue de ce qui est nécessaire à la compréhension des autres par une position mettant l’accent sur l’union dans une communauté de vie. Dans un second temps seulement pourrons-nous commencer à aborder les différences morales, culturelles, religieuses et socio-politiques.

 

 

Lieu : Sorbonne, Université Paris 1, UFR de philosophie, 17, rue de la Sorbonne, Paris 5e, escalier C, 1er étage, droite, salle Lalande. Renseignements : sandra.laugier@univ-paris1.fr


Vous aimerez aussi...