E. Dorlin, Sexe, genre et sexualités. Introduction à la théorie féministe (Paris, PUF, collection « Philosophies », 2008)

 

Le sexe désigne communément le sexe biologique qui nous est assigné à la naissance (mâle ou femelle), le rôle ou le comportement sexuels qui sont censés lui correspondre (le genre), et, enfin, la sexualité. Les théories féministes s’attachent à la problématisation de ces trois acceptions mêlées du sexe. Elles travaillent à la fois sur les distinctions historiquement établies entre le sexe, le genre et la sexualité, sur leurs constructions et leurs relations. S’agit-il d’une relation de causalité : le sexe biologique détermine-t-il le genre et la sexualité ? D’une relation de simultanéité non contraignante entre le sexe biologique, d’une part, et l’identité sexuelle (de genre et de sexualité), d’autre part ?

S’agit-il d’une relation de normalisation ? L’hétérosexualité reproductrice est-elle la norme légale, sociale, mais aussi médicale, à l’aune de laquelle les catégories de sexe comme de genre peuvent être déconstruites, voire contestées et bouleversées ?

Le présent volume porte sur les théories féministes de ces quarante dernières années, dont la richesse et l’engagement en font l’un des champs les plus novateurs de la recherche actuelle : le féminisme marxiste, l’épistémologie ou l’éthique féministes, l’histoire et la philosophie féministes des sciences, le black feminism, le féminisme « post-moderne » et la théorie queer. L’ensemble de ces pensées constitue aujourd’hui un véritable champ de la philosophie contemporaine, dont on trouvera ici une introduction et une problématisation inédites en France.


Vous aimerez aussi...