R. Moati, Autour de Slavoj Žižek. Psychanalyse, marxisme, idéalisme allemand (Paris, PUF, collection « Actuel Marx confrontation », 2010)

 

Slavoj Žižek est aujourd’hui une des figures majeures de la pensée dite « radicale ». Son œuvre, commencée au milieu des années 1980, a pris son essor dans le contexte agité de la dissidence au communisme yougoslave, au sein d’un groupe de philosophes slovènes, appelé à devenir l’« École de Psychanalyse Théorique de Ljubljana », nourris par la théorie française des années soixante-dix, en particulier le structuralisme de Lacan, dont l’appropriation visait la reviviscence de l’hégéliano-marxisme. Une équipe de travail composée de chercheurs en philosophie et de psychanalystes, lecteurs de longue date du philosophe de Ljubljana, s’est penchée sur les enjeux proprement théoriques soulevés par la pensée de Žižek, et tout particulièrement sur sa tentative de ranimer l’inspiration freudo-marxiste à l’aune de la théorie lacanienne. L’intérêt que la personnalité de Žižek, l’originalité de son style et sa radicalité suscitent auprès du grand public et des médias, a pour contrepartie l’occultation de cette dimension essentielle de son œuvre. On se propose donc ici d’examiner et d’éclairer la pensée du philosophe slovène sous un jour nouveau, proprement systématique et spéculatif, à la confluence de Hegel, Marx et Lacan. Žižek lui-même a accepté de contribuer à la tâche en proposant deux écrits inédits. Une des questions soulevées par le livre est bien celle de savoir si la vocation de la psychanalyse à jouer un rôle dans l’élaboration d’une philosophie de l’émancipation est toujours d’actualité, et si tel est le cas, sous quelle forme, à quelles conditions.

 


Vous aimerez aussi...