C. Chauviré (dir.), “La régularité”, co-éd. avec A. Ogien (Paris, éditions de l’Ehess, collection “Raisons Pratiques”, 2003)

 

Toute explication de l’action met en jeu une régularité des conduites. Mais les conduites humaines ne manifestent pas la « belle régularité » d’un mécanisme. Variables, indéterminées, adaptatrices et uniformes, standardisées, comment expliquer leur ambivalence ? On place souvent une forme particulière de savoir à la source des pratiques : un savoir non propositionnel – connaissance pratique, savoir-faire ou savoir tacite. Est-ce encore un savoir ? Comment le décrire ?

 


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search