S. Laugier (dir.), “Politiques de la pornographie”, co-éd. avec M. Marzano, Cités (2003/3)

 

“La pornographie est un sujet difficile. La difficulté est d’abord de trouver une posture qui ne soit pas bêtement moralisatrice, sans pour autant céder à la fascination du porno qui influence pas mal de positions libérales sur le sujet. Pas question pour nous de dénoncer le porno, au même titre que la violence, comme représentant une menace générale ou un danger pour la jeunesse : ce type de critique alarmiste consiste surtout à ériger ses préjugés et/ou son igno- rance en norme générale, et conduit tout droit à une forme de censure. Mais pas question, devant la tentation de la censure, de défendre sans réflexion la pornographie, ni non plus de simplement décrire ses formes : la pornographie (son succès, comme son évolution récente) est bien un symptôme, l’expression d’une situation, de croyances. Elle est même, selon certaines féministes améri- caines, au-delà d’une expression, une action, qui crée ou maintient une soumission, voire fait violence. On peut donc essayer d’adopter une posture critique sur la pornographie sans pour autant se mêler de vouloir l’interdire ou de donner des arguments à ceux qui, dans l’esprit de répression qui souvent domine aujourd’hui, voudraient prendre des mesures pour la contrôler. Cela nécessite une certaine connaissance du domaine et de ses enjeux (…)”

 


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search