S. Laugier (dir.), “Naturalisme(s) : Héritages contemporains de Hume”, Revue de métaphysique et de morale (2003/2)

 

« Nous sommes tous naturalistes aujourd’hui ; mais ce naturalisme commun est d’espèce vague et générale, et peut couvrir une immense diversité d’opinion. »Cette affirmation n’a pas pour auteur un de nos penseurs d’aujourd’hui, mais (en 1922 !) Roy Wood Sellars 1 – le père de Wilfrid Sellars, philosophe revenu au centre du débat philosophique, particulièrement sur le naturalisme, depuis quelques années. La revendication du naturalisme, présente de façon explicite chezlesphilosopheslesplusdifférentsdepuislafinduXXe siècle,n’adoncrien de nouveau. Y a-t-il, hors de cette profession généralisée, quelque chose qu’on puisse réellement définir comme le naturalisme ? Au-delà d’une référence, for- melle ou révérentielle, à la science, dont le naturalisme revendiqué par les sciences cognitives est un exemple, la question du naturalisme est d’abord celle des rapports de la norme et de la nature (…)

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search