Colloque international « Scepticisme en pratique » (10-11 juillet 2011)

 

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

EA3562 PhiCo – Philosophies Contemporaines

Équipe EXeCO

 

Organisé par Laurent Jaffro et Sandra Laugier.

Université Paris 1, salle 419B, Centre Panthéon, Place du Panthéon, Paris 75005

 

Le scepticisme est d¹abord une attaque contre les capacités humaines de connaissance, et une bonne part de la philosophie s¹est consacrée, en réaction aux scepticismes anciens et modernes (Hume), à la parer ­ soit par des tentatives de réfutation argumentative directe, soit par un
renforcement ou une
reformulation des bases de la connaissance, soit par une mise en cause de la possibilité de poser la question, soit plus subtilement, par un recours de tonalité souvent « anthropologique » à la nature humaine, au sens commun, la vie
ordinaire (Reid, Moore, Austin, Wittgenstein). On est cependant frappé par la résistance des arguments et
des questions sceptiques, toujours vivaces malgré toutes les tentatives de les réfuter ou de les déclarer dépassés.
Une façon d¹expliquer cette pérennité et cette force critique serait, en reprenant l’examen de la problématique sceptique, de montrer comment le scepticisme ne concerne pas seulement la connaissance, mais la pratique. Cet aspect était en un sens mis en évidence dans certaines réponses classiques au scepticisme. Mais le point nouveau serait que le recours à la pratique ne constitue pas tant une réponse ou une solution qu’une nouvelle source de scepticisme, conduisant à l¹émergence et au développement de formes pratiques du scepticisme : d¹un scepticisme en pratique. On explorera la façon dont les formes contemporaines du scepticisme dépassent la formulation cognitive du scepticisme (doute sur le fondement de la connaissance ou les formes de raisonnement) vers une forme pratique (doute sur la validité ou l’acceptation de l’accord normatif, des règles, voire du sens commun). On étudiera aussi bien le déplacement du scepticisme vers le pratique que l¹effet qu’a en retour le point de vue pragmatique sur
les arguments sceptiques.

Le colloque rassemblera des spécialistes de Hume et de la
philosophie anglo-américaine contemporaine, et des jeunes chercheurs, afin de mettre en évidence la fécondité actuelle de ce thème de recherche.

Vendredi 10 juin 2011

 

Matinée 
Présidence : Laurent Jaffro

9h accueil et ouverture : Catherine Larrère, Pierre-Yves Quiviger, Laurent Jaffro, Sandra Laugier

9h30 Jocelyn Benoist, “Finite Knowledge”

10h30 Angélique Thébert, “La connaissance comme savoir-faire : le traitement du scepticisme suscité par les cas de Gettier”

11h45 Dario Perinetti, “Les solutions sceptiques de Hume”

 

Après-midi
 Présidence : Catherine Larrère

14h30 Laurent Jaffro, “L¹assentiment pratique est-il compatible avec le scepticisme ?”

15h30 Claire Etchegaray, “Le scepticisme peut-il être pratiqué ? Critiques reidiennes, réponses humiennes”

16h45 Claude Gautier, “Y a-t-il du scepticisme dans la sociologie des pratiques? Critique et connaissance du monde social”

17h45 Sandra Laugier, “L’ordinaire, réponse pratique au scepticisme ?”

 

Samedi 11 juin 2011

 

Matinée
 Présidence : Paola Marrati

9h30 Mathias Girel, “Dewey et la certitude pratique”

10h30 Olivier Tinland, “Le scepticisme et le miroir de la nature : pragmatisme et scepticisme chez Richard Rorty”

11h45 Michael Williams, “Skepticism and Pragmatism: Hume and Sellars (and Brandom)”

 

Après-midi 
Présidence : Sandra Laugier

14h30 Paola Marrati, “The Truth of Skepticism and the Limits of Pragmatism.Cavell’s conversation with Rorty”

15h30 Elise Domenach, “Vérité et naturalité du scepticisme chez Cavell”

16h45 Raoul Moati, “Déconstruction ou scepticisme ? Retour sur la question du scepticisme contemporain entre Derrida et Cavell”

17h45 Richard Moran “Cavell on Outsiders and Others”

 

L. Jaffro, S. Laugier, conclusions et clôture


Vous aimerez aussi...