Soutenance de Sera Tokay: « L’approche empirico-éidétique de l’expérience musicale en sa constitution effective » (12 mars 2015)

Chers amis,

Vous êtes cordialement invités à ma soutenance de thèse le 12 mars à 14h à la salle Duroselle.

Avec mes salutations amicales,

Serâ Tokay

 

Thèse en co-tutelle:

  • Université Sorbonne Paris I, Panthéon : Philosophie.
  • Università degli Studi di Ferrara : Faculty of Medicine

 

Composition du jury:

  • Sous la direction du Professeur Jocelyn Benoist et du Professeur Luciano Fadiga
  • Pr. Edouard Mehl
  • Pr. Corrado Sinigaglia

 

Résumé:  

La phénoménologie, portant à l’expression une intuition éidétique de la spécificité de l’expérience musicale nourrie de la pratique quotidienne de l’instrument et de la fréquentation des œuvres du répertoire classique, doit pouvoir exercer, dans le dialogue avec les neurosciences, une double fonction : critique et positive. D’une part, elle est un révélateur des erreurs de catégorie des récents programmes de réduction de la musique, tantôt aux émotions de base, tantôt à la structure dynamique de la perception du temps, tantôt à un langage de communication non verbale. D’autre part, elle nous a servi à réorienter la recherche vers les conditions neurophysiologiques de l’immersion dans l’univers spirituel de Brahms (et des autres compositeurs) par projection intropathique d’une auto-affection kinesthésique, mettant l’écoute mélomane en résonance avec les tensions et relaxations musculaires du corps musicien accomplissant les gestes producteurs du « son musical ».

L’auteure, pianiste et chef d’orchestre, retirant l’enseignement philosophique de sa participation à l’équipe de neurophysiologistes du professeur Fadiga de l’Université de Ferrare, dont les travaux ont abouti à la publication d’un critère quantitatif de la « driving force » du chef d’orchestre applicable au jugement esthétique, pose les fondements d’une nouvelle éidétique kinesthésique de l’incarnation, l’empathie, l’intersubjectivité et la noématique musicale. L’anticipation, propriété fondamentale du vivant pour le physiologiste, la protention, structure de distensio animi de la conscience du temps pour le philosophe, sont à la base d’un principe technique intuitivement connu des grands chefs d’orchestre.

Mots clés :

Expérience musicale, motricité kinesthésique, Einfühlung, aire de Broca, rétention – protention, corps propre, planum temporale, consonance-dissonance, gyrus de Heschl, empathie motrice, Distensio animi, Symphonie, émotion musicale, cortex orbitofrontal, driving force, apprésentation.

 

Abstract: 

By giving expression to an eidetic intuition of the specificity of musical experience enriched by the daily practice of the instrument and familiarity with works from the classical repertoire, phenomenology, in its dialogue with the neurosciences, has to be able to fulfill a double function: both critical and positive. On the one hand, it brings to light the category mistakes inherent in recent programmes seeking to reduce music either to basic emotions or else to the dynamic structure of the perception of time or again, to a non-verbal language of communication. On the other hand, it has made it possible for us to reorient ongoing research in the direction of an investigation of the neuro-physiological conditions underlying the immersion into the spiritual universe of Brahms (and other composers), and this by way of an intropathic projection of a kinaesthetic auto-affection, establishing a resonance between the music-lovers auditive appreciation and the muscular tensions and relaxations of the musician body accomplishing the gestures productive of his ‘musical sound’.

The author, a pianist and orchestral conductor, wants to lay the foundations for an eidetic investigation of our kinaesthetic experience of embodiment, of empathy, of intersubjectivity and of a musical noematics. The present work draws the philosophical lessons of her participation in a team of neurophysiologists, led by Professor Fadiga of the University of Ferrara, whose work led to the recent publication of a quantitative criterion of the driving force of conducting applicable to aesthetic judgment. Anticipation, one of the most fundamental properties of all living being for the physiologist, along with distensio animi, the structure of time consciousness for the philosopher, both lie at the root of a technical principle intuitively comprehended by the world’s great orchestral conductors.


Vous aimerez aussi...