Colloque international « Décrire et expliquer les sensations à la fin du XIXème siècle : psychologie descriptive et psychologie expérimentale » (26 mai 2015)

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

EA3562 PhiCo – Centre de philosophie contemporaine de la Sorbonne

Axe EXeCO

 

Colloque international 

Décrire et expliquer les sensations à la fin du XIXème siècle :

psychologie descriptive et psychologie expérimentale

26 mai 2015

 

Université de Liège

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Organisé par Aurélien Zincq et Alexandre Couture-Mingheras

Lieu : 21 rue Broca, Amphithéâtre (sous-sol)

 

ARGUMENTAIRE

Ces deux journées d’étude sont consacrées à la question de l’analyse des sensations à la confluence de la psychologie expérimentale naissante et de la psychologie descriptive développée par Brentano et son école. Cela permettra d’instaurer un partenariat durable entre le Centre de philosophie contemporaine de Paris 1 et l’Université de Liège : cinq chercheurs de Paris 1 iront présenter leurs travaux à Liège, et cinq chercheurs liégeois en feront de même à Paris 1.

C’est en tant que psychologie que la philosophie va pouvoir renaître, vers le milieu du XIXe siècle, après l’effondrement de l’idéalisme postkantien. La philosophie se rapproche alors des sciences de la nature, dont elle tente d’incorporer les méthodes et la discipline de pensée, tout en accordant un rôle central et fondateur à l’étude de l’esprit. La philosophie développée par Franz Brentano et son école est représentative de ce double changement. Brentano affirme en effet en 1866 que « la vraie méthode de la philosophie n’est autre que celle des sciences de la nature ». La philosophie devient ainsi inductive et empirique : elle décrit les phénomènes psychiques grâce à cette expérience que constitue la perception interne. Toutefois, cette expérience en première personne doit, pour Brentano, être vigoureusement soutenue par des expérimentations menées en laboratoire. Si ce dernier n’a pu fonder son propre laboratoire de psychologie expérimentale, cela fut cependant le cas de trois de ses étudiants : Meinong à Graz (1894), Franz Hillebrand à Innsbruck (1897) et Carl Stumpf à Berlin (1900). Les psychologues d’inspiration brentanienne s’inscrivent de la sorte comme des acteurs incontournables dans le champ de la psychologie expérimentale et, plus globalement, dans le projet d’une fondation scientifique de la psychologie.

Le but de ces deux journées est d’interroger ces rapports entre la psychologie descriptive et la psychologie expérimentale. Nous nous focaliserons spécifiquement sur l’épineuse question de l’analyse des sensations. Cette thématique est primordiale dans le contexte de la psychologie scientifique naissante, car elle interroge directement la complexité des rapports entre le physique et le psychique et, par conséquent, le champ de recherche de la psychologie elle-même, ses objectifs et ses limites. On peut poser l’hypothèse d’après laquelle le type de psychologie adopté dépend étroitement de la façon dont on conçoit les sensations. La question de l’analyse des sensations se déploiera sur trois niveaux. (1) Tout d’abord, il s’agira d’étudier les développements internes à l’école de Brentano : analyse des différentes conceptions de la sensation, confrontations entre les positions théoriques, notamment celles de Brentano, et les données expérimentales, débats au sujet de la théorisation des données expérimentales, etc. (2) Ensuite, nous procéderons à une mise en tension de la psychologie descriptive avec d’autres approches en psychologie : celles d’auteurs à peu près contemporains comme Ernst Mach, William James, Wilhelm Wundt, Ewald Hering, Gustav Fechner, Hermann von Helmholtz, mais aussi des conceptions postérieures, par exemple celles défendues par Karl Bühler, dans la psychologie de la forme de deuxième génération ou dans l’école de Würzburg. (3) Enfin, nous explorerons les différentes méthodes possibles dans l’analyse des sensations.

 

PROGRAMME

 

9h30h Accueil des participants

10h Denis Seron (FNRS, Univ. de Liège). Psychologie descriptive et a priori psychologique

11h Maria Gyemant (CNRS-Archives Husserl). Y a-t-il une intentionnalité au niveau des sensations ? Sur les sensations de plaisir et de douleur dans l’école de Brentano

14h Arnaud Dewalque (Univ. de Liège). Les modalités sensorielles : une approche phénoménologique

15h Sabine Plaud (Siris Academic). Ernst Mach : des sensations au hiéroglyphe — logique et évolutionnisme

16h Bruno Leclercq (Univ. de Liège). Théorie des ensembles et méréologie : outils logiques pour l’analyse des sensations

17h Federico Boccaccini (FNRS, Univ. de Liège). Les variétés de l’empirisme. Psychologie et métaphysique de la sensation chez Mill, Bain et Brentano.


Vous aimerez aussi...