Soutenance de Felipe Cesar Shimabukuro: « Heidegger et la déconstruction de la métaphysique » (9 nov. 2018)

 

Date, heure et lieu de la soutenance : le 9 novembre à 14h00 à la Sorbonne, salle Duroselle, Galerie Dumas

 

Intitulé de la thèse : Heidegger et la déconstruction de la métaphysique

 

Composition du jury :

  • Renaud Barbaras, professeur à l’université Paris 1 (directeur de thèse)
  • Jean-Luc Nancy, professeur émérite à l’université de Strasbourg
  • Vladimir Safatle, professeur à l’université de São Paulo
  • Emmanuel Cattin, professeur à l’université Paris IV
  • Servanne Jollivet, chargée de recherche au CNRS

Résumé : Le but du présent travail est de proposer une interprétation du concept de déconstruction chez Heidegger. Notre interprétation repose sur trois thèses : 1) La déconstruction est l’un des trois éléments de la méthode phénoménologique de Heidegger avec la réduction et la construction, ces trois éléments étant indissociables les uns des autres. 2) Ces trois éléments nous permettent de comprendre la stratégie la plus générale de constitution de la pensée de Heidegger. 3) La déconstruction de la métaphysique est la version heideggérienne de la critique de la raison. Dans la première partie, la réduction est définie comme une opération de remise en question des présupposés naturalisés de la pensée, le présupposé qui fait l’objet de la réduction de Heidegger étant le concept métaphysique d’être. Dans la deuxième partie, la construction est définie comme une généalogie des présupposés naturalisés de toute l’histoire de la métaphysique. La construction nous permet de dégager deux définitions de la métaphysique chez Heidegger : 1) En tant que compréhension hégémonique et normative des concepts fondamentaux de l’Occident : être, vérité, pensée, langage et homme. 2) En tant qu’onto-théologie. Dans la troisième et dernière partie, la déconstruction est définie comme une double opération. D’une part, l’opération négative de circonscription des limites de la métaphysique, d’autre part, l’opération positive consistant dans la proposition d’une nouvelle manière de penser les concepts fondamentaux de la métaphysique.

Mots-clés : déconstruction, phénoménologie, métaphysique, raison

 

Abstract: The aim of this work is to propose an interpretation of Heidegger’s concept of deconstruction. Our interpretation is based on three thesis: 1) the deconstruction is one of the three elements of Heidegger’s phenomenological method with the reduction and the construction, these three elements being indissociable from each other. 2) These three elements allow us to understand the most general strategy of Heidegger’s thought constitution. 3) The deconstruction of metaphysics is the heideggerian version of the critique of reason. In the first part, the reduction is defined as an operation of questioning the naturalized presuppositions of thought, the metaphysical concept of being is the naturalized presupposition which is the object of Heidegger’s reduction. In the second part, the construction is defined as a genealogy of the naturalized presuppositions of the whole history of metaphysics. The construction allows us to identify two definitions of metaphysics in Heidegger’s thought: 1) as an hegemonic and normative understanding of the basic concepts of the West: being, truth, thought, language and man. 2) As an onto-theology. In the third and last part, the deconstruction is defined as a double operation. On the one hand, the negative operation of circumscription of metaphysics’ limits, on the other hand, the positive operation which consists in the proposition of a new way of thinking the basic concepts of metaphysics.

Key-words: deconstruction, phenomenology, metaphysics, reason

 

La soutenance sera suivie d’un pot auquel vous êtes tous et toutes chaleureusement invité.e.s.

Bien cordialement

Felipe Shimabukuro

 


Vous aimerez aussi...