Journée d’étude « Sexe, race, classe » Autour du livre d’E. Dorlin « La matrice de la race » (3 mars 2007)

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

EA3562 PhiCo – Philosophies Contemporaines

Équipe EXeCO

 

Organisé par Christiane Chauviré et Sandra Laugier

 

Sorbonne, Université Paris 1, UFR de Philosophie.

17, rue de la Sorbonne, Paris 5e, escalier C, 1er étage, droite, salle Lalande.

 

Journée d’études SEXE, RACE, CLASSE. 

Autour du livre d’Elsa Dorlin, La matrice de la race, La découverte, 2006.

Avec : Sandra Laugier, Jean Gayon, Jean-François Braunstein, Bertrand Guillarme, Pascale Molinier, Catherine Larrère, Didier Eribon.

 

Dans le cadre du séminaire Wittgenstein dont le thème et le programme cette année sont:

 

Thème de l’année: ACTIONS, SITUATIONS, CIRCONSTANCES

On prendra pour point de départ la mise en évidence, dans un certain nombre de travaux récents, d’une dimension sociale et anthropologique dans l’oeuvre de Wittgenstein – visible dans les concepts centraux de sa seconde et de sa dernière philosophie : ceux notamment de forme de vie, d’usage, d’histoire naturelle, de praxis, d’expression, et de règle. Le séminaire vise à examiner, dans une approche pluridisciplinaire, les enjeux et la pertinence de l’oeuvre de Wittgenstein et de ses thèmes, pour les sciences sociales, mais aussi et inversement l’apport des sciences sociales pour une meilleure compréhension de ces enjeux ; afin de poursuivre une réflexion, déjà largement entamée précédemment, sur l’articulation du langage, de l’esprit et du social dans la pensée contemporaine.

Le séminaire de cette année, « Actions, situations, circonstances » réunira encore les collaborations de philosophes, sociologues, linguistes, afin d’examiner de façon nouvelle d’action, à partir des conceptions wittgensteiniennes de la forme de vie, de la subjectivité et de l’agentivité, dans la lignée de l’ouvrage classique de la collection Raisons Pratiques, La Logique des Situations (dir. M. De Fornel et L. Quéré, 1999, éditions de l’EHESS) et du livre récent de Vincent Descombes, Le complément de sujet (2004). Il vise à explorer, par delà les notions de contexte ou de situation, peut-être trop fixées, la notion de circonstance.

Deux journées d’études y seront organisées, l’une sur l’action et l’intentionalité en janvier, l’autre sur le geste et le motif en avril.


Vous aimerez aussi...