Appel à communication: « La pensée du cinéma – Hommage à Stanley Cavell (1926-2018) » (14-15 juin 2019)

 

APPEL A COMMUNICATIONS // CALL FOR PAPERS

 

La pensée du cinéma // The Thought of Movies

Hommage à Stanley Cavell (1926-2018) // A Tribute to Stanley Cavell (1926-2018)

 

Colloque international // International Conference

Paris, 14 et 15 juin 2019 // Paris, June 14 and 15th 2019

 

Le philosophe américain Stanley Cavell, décédé en juin 2018, est l’un des plus importants penseurs contemporains, et a inspiré de nombreux travaux en France, où son œuvre est largement traduite. Il a notamment fait revivre la philosophie du langage ordinaire et le perfectionnisme moral. C’est peut-être son œuvre sur le cinéma qui a rencontré l’écho le plus large. Stanley Cavell, avec La projection du monde (The World Viewed, Harvard University Press, 1971, 1979, éd. Belin, 1999) et A la recherche du bonheur (Pursuits of Happiness, Harvard University Press, 1981, éditions des Cahiers du cinéma, 1993, réédité en 2017) a révolutionné l’approche philosophique du cinéma. Cette révolution porte aussi bien sur la dimension pédagogique et éthique des films populaires que sur la définition du réalisme. Dans Le cinéma nous rend-il meilleurs ? (Bayard, 2003) qui rassemble des essais théoriques importants, Cavell précisait un enjeu central de son oeuvre : redéfinir le réalisme non seulement au cinéma, mais par le cinéma; par notre expérience du cinéma. Son réalisme n’est pas dans la représentation d’une réalité, mais dans son caractère démocratique, sollicitant les compétences morales de tous ; dans le fait qu’il fait partie des vies ordinaires ; dans l’éducation morale qu’il nous offre – en un sens spécifique, celui du perfectionnisme moral hérité d’Emerson ; dans la mise en évidence enfin de l’importance, de ce qui compte. Qu’arrive-t-il à la réalité quand elle est projetée et passée sur un écran ? Que deviennent les choses, les personnes, les situations, les histoires à l’écran ? Et que nous font-elles ?

Nous souhaitons réunir pour cet hommage exceptionnel des spécialistes de philosophie et de cinéma, des critiques de cinéma et des cinéastes. Car le double ancrage de la réception académique des travaux de Cavell sur le cinéma au sein des départements de philosophie et d’études cinématographiques se double d’une double empreinte dans le champ de la création cinématographique : au côté des artistes eux-mêmes et au côté des critiques qui élaborent au présent des jugements sur les œuvres. Des cinéastes parmi les plus importants de leur génération et dans des styles aussi différents que Arnaud Desplechin, Claire Simon, Jean-Pierre et Luc Dardenne, Ang Lee, Joël et Ethan Coen ont exprimé leur dette à l’égard des textes de Cavell. Ce colloque sera l’occasion de repenser l’apport décisif de son oeuvre à la théorie et à l’histoire du cinéma, à la philosophie du cinéma, à la critique cinématographique, à la création cinématographique, et finalement à la philosophie elle-même.

Les résumés des interventions (300 mots environ) devront parvenir au format word avant le 30 mars 2019 à elise.domenach@ens-lyon.fr et sandra.laugier@univ-paris1.fr

//

American philosopher Stanley Cavell, who passed away in June 2018, is one of the most important contemporary thinkers. He inspired numerous researches in France, where his work has been widely translated. Among the topics he revived are philosophy of ordinary language and moral perfectionism. His work on film might be the one that met the largest audience. The World Viewed (Harvard University Press, 1971, 1979) and Pursuits of Happiness (Harvard University Press, 1981) gave a revolutionary turn to the philosophical approach to film. Such a revolution bears not only on the pedagogical and ethical dimensions of popular films but also on the definition of realism. In Le cinema nous rend-il meilleurs? (2003), which assembles important theoretical essays, Cavell develops a crucial uptake of his work: redefining realism not only in film, but also with our experience of films. Film realism doesn’t rest on the representation of anything real, but on cinema’s democratic dimension, by appealing to our moral competences. Film realism rests on its being part of our ordinary life, in the moral education it bears – in the Emersonian moral perfectionism’s sense; it rests on the insistence upon what matters. What happens to reality when it is viewed, projected onto a screen? What becomes of things, persons, situations, stories on screen? What do they do to us?

For this exceptional homage we hope to gather philosophers, film scholars, film critics, and film directors. The academic reception of Cavell’s writings on film, in film studies and in philosophy, caused Cavell’s work to have a dual impact in the field of filmmaking : on the artistic side, and on the side of the film critics. Some of the most important film directors of their generation such as Arnaud Desplechin, Claire Simon, Jean-Pierre and Luc Dardenne, Ang Lee, Joël and Ethan Coen, have acknowledge their intellectual debt to Cavell’s texts. This conference will be an opportunity to rethink and assess Cavell’s crucial contribution to film theory and film history, to film critic and film directing, and eventually to philosophy itself.

Proposals (300 words max) are to be sent in word format before March 30th 2019 to elise.domenach@ens-lyon.fr and sandra.laugier@univ-paris1.fr .

 

Responsables // coordinators :

  • Sandra Laugier, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, ISJPS
  • Elise Domenach, ENS Lyon, IAO

 

Participants confirmés   // Confirmed participants :

  • Antoine de Baecque (ENS Ulm)
  • Pauline Blistène (ISJPS, Paris 1)
  • Marc Cerisuelo (Univ. Marne-La-Vallée)
  • Hugo Clémot (Univ. Tours)
  • Philippe Corcuff (IEP Lyon)
  • Alice Crary (Oxford University)
  • Martine De Gaudemar (Univ. Paris X Nanterre)
  • Arnaud Desplechin (cinéaste)
  • Jean-Michel Frodon (critique de cinéma, Slate)
  • Grégoire Halbout (Université de Tours)
  • Murielle Joudet (critique de cinéma, Le Monde)
  • Andrew Klevan (Oxford, St Ann’s College)
  • Victor Krebs (Université Pontificale de Lima)
  • David LaRocca (Cornell University)
  • Daniele Lorenzini (University of Warwick)
  • Paola Marrati (Johns Hopkins University)
  • Richard Moran (Harvard University)
  • Stephen Mulhall (Oxford University)
  • Jean-Philippe Narboux (Univ. Bordeaux)
  • David Rodowick (University of Chicago)
  • William Rothman (Miami University)
  • Naoko Saito (Kyoto University)
  • Paul Standish (University College London)

 


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search