Soutenance de Dominik Jarczewski: “La théorie de la connaissance de Clarence Irving Lewis” (20 juin 2019)

 

Le jeudi 20 juin à 14h en Sorbonne (salle Duroselle, galerie J.-B. Dumas), Dominik Jarczewski soutiendra sa thèse en vue du doctorat de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, rédigée sous la direction de M. le professeur Jocelyn Benoist :

 

La théorie de la connaissance de Clarence Irving Lewis

 

Devant un jury constitué par :

  • Mme Aude Bandini, Professeure à l’université de Montréal
  • M. Jocelyn Benoist, Professeur à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
  • M. Mathias Girel, Maître de Conférences à l’École Normale Supérieure
  • Mme Éléonore Le Jallé, Professeure à l’université de Lille
  • M. Jean-Baptiste Rauzy, Professeur à Sorbonne Université

 

La soutenance sera suivie d’un pot auquel vous êtes chaleureusement conviés. Merci de bien vouloir me prévenir de votre présence afin d’en faciliter l’organisation (dominik.jarczewski[at]gmail.com).

 

Résumé : La thèse se propose d’étudier la philosophie de Clarence I. Lewis, auteur ignoré jusqu’à récemment dans l’histoire de la philosophie. Toutefois, à son époque, il était un des philosophes les plus populaires aux États-Unis. Plusieurs des idées de ses disciples célèbres (W. V. O. Quine, N. Goodman, W. Sellars) sont déjà présentes dans ses écrits. Lors de leur débarquement en Amérique, les néopositivistes ne rencontrèrent pas seulement en sa personne un avocat du pragmatisme, mais aussi un interlocuteur intéressé par leurs sujets et versé dans leur méthodologie logique.

L’objectif de ma thèse est l’analyse détaillée de la position épistémologique de Lewis. Sa compréhension correcte permet de réfuter les interprétations erronées, fixées dans la littérature. Je soutiens que la compréhension du donné dans le sens pré-épistémologique comme expérience immédiate (contre le mythe du donné), l’entente fonctionnaliste des a priori (nécessaires pragmatiquement, mais sans statut ontologique privilégié) et la conception de la connaissance comme activité (l’interprétation comme interaction, contre la théorie copiste), faillible, mais capable d’assurer la vérité nécessaire pour la vie pratique, soutenues ensemble, ne sont pas seulement libres des difficultés pour lesquelles Lewis était attaqué, mais constituent un projet attrayant aujourd’hui.

 

Les mots clés : Pragmatisme, Philosophie analytique, Clarence I. Lewis (1883-1964), Théorie de la connaissance, Donné, A priori, Empirisme

 


Vous aimerez aussi...