Journée d’étude “Wittgenstein et l’imagination” (30 nov. 2019)

 

Date: 30 novembre

Horaires: 9h15-18h

Lieu: salle Lalande (Univ. Paris 1, centre Sorbonne, UFR de philosophie, 17, rue de la Sorbonne)

 

Si on inscrit souvent l’étude de l’imagination dans une théorie de la fiction, c’est parce qu’on considère que cette capacité ne fait pas partie de celles qui nous mettent en contact avec le réel. Dans une telle perspective, qui met en avant l’irréalité de l’imaginaire, l’imagination est une capacité fondamentalement active ou créatrice dont les opérations ne sont pas soumises aux contraintes du réel.

Or, en abordant ainsi la question de l’imagination, on risque d’en escamoter des dimensions centrales. On risque par exemple de négliger le fait que l’imagination intervient à même la perception : voir ce qu’il y a à voir requiert souvent un exercice de visualisation. On n’est pas en mesure non plus d’expliquer l’importance qu’a l’imagination pour toute saisie conceptuelle ; posséder un concept, c’est pouvoir imaginer comment il s’appliquerait dans des situations très différentes de celles où on l’applique d’habitude. Les résistances que nous rencontrons dans nos tentatives de nous imaginer quelque chose, et qui jouent un rôle particulièrement important dans le domaine de l’esthétique, deviennent, elles aussi, difficiles à expliquer.

Cette journée d’étude sera ainsi l’occasion d’étudier ces dimensions de l’imagination qui ne relèvent pas de l’irréel, et d’interroger les rapports que l’imagination entretient avec la perception et le langage. Une place centrale sera accordée aux analyses que Wittgenstein a consacrées à ces questions.

 

Programme 

 

9h15 – Introduction – Sandra Laugier, Christian Martin

9h30 – Christian Martin (Munich, Professeur invité Paris 1) : « Productive versus Reproductive Imagination » 

10h30 – Alex Englander (Bonn) : « The Affective Imagination »

11h30 – Jakub Mácha (Brno) : « Metaphor, Seeing-As and Internal Relations »

 

14h30 – David Zapero (Bonn) : « La thèse de Berkeley »

15h30 – Lina Steiner (Bonn) : « The Crisis of Imagination in Nikolai Gogol and Fyodor Dostoevky » 

16h30 – Pause 

17h00 – Sami Pihlström (Helsinki) : « Happiness, Imagination, and Unimaginable Suffering: Remarks on Wittgensteinian Antitheodicism »

18h00 – Christiane Chauviré (Paris 1) : « L’imagination au secours de la grammaire chez Wittgenstein »

 


Vous aimerez aussi...