Prochaine séance du séminaire « Critique de l’ontologie sociale »: Isabelle Kalinowski (29 fév. 2020)

 

Séminaire de recherche 2019-2020 coordonné par Jocelyn Benoist (Paris 1, ISJPS, PhiCo-EXeCO) et Ronan de Calan (Paris 1, ISJPS, PhiCo-EXeCO)

 

Critique de l’ontologie sociale (III)

Grandeur et misère des « objets sociaux »

 

Samedi 29 février 2020, 14h30-16h30

Sorbonne, Salle Lalande

 

Isabelle KALINOWSKI (ENS-CNRS)

La théorie du charisme de Max Weber et les théologies protestantes allemandes du christianisme primitif

 

La théorie du charisme de Weber s’est construite dans un dialogue avec des antécédents théologiques protestants qui, à partir de la première moitié du XIXe siècle (Albrecht Ritschl) puis surtout dans le dernier quart du XIXe siècle (Adolf von Harnack et son disciple Karl Holl, ou encore Rudolf Sohm), s’interrogent sur la possibilité de concevoir le christianisme « primitif » comme une modalité d’organisation sociale alternative à la structure hiérarchique et verticale de l’Eglise catholique. L’idée de la constitution de groupes « charismatiques » chez les premiers chrétiens permet d’entrevoir un mode de subordination distinct de la « fides implicita » théorisée par les scolastiques. Il s’agira ici de décrire les contours de ce débat et les raisons pour lesquelles Weber en a mis en exergue la portée sociologique.

 

———————
Compte tenu des mesures des sécurité en vigueur, la participation à la journée d’études donne lieu à inscription préalable, plusieurs jours à l’avance, à l’adresse : <Philo-Recherche@univ-paris1.fr>


Vous aimerez aussi...