ANNULATION ET REPORT de la soutenance de Yoann Malinge: « La réalisation de la corrélation. L’action dans la philosophie de Sartre » (21 mars 2020)

 

Le samedi 21 mars 2020 Yann Malinge soutiendra sa thèse de doctorat en philosophie menée sous la direction de Renaud Barbaras:

 

La réalisation de la corrélation. L’action dans la philosophie de Sartre

 

La soutenance se tiendra le samedi 21 mars prochain, à 14h en Sorbonne, dans la salle Duroselle (accès par le 14 rue Cujas, galerie Dumas). 

 

Le jury sera composé de : 

M. Renaud BARBARAS, Professeur à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (directeur de thèse) 

M. Jocelyn BENOIST, Professeur à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne 

Mme Florence CAEYMAEX, Chercheur qualifié du FNRS à l’Universlité de Liège 

M. Vincent DE COOREBYTER, Professeur à l’Université libre de Bruxelles 

M. Francis WOLFF, Professeur émérite à l’École Normale Supérieure 

 

La soutenance sera suivie d’un pot amical. Prière de bien vouloir indiquer si vous serez présent à la soutenance et/ou au pot afin d’en faciliter l’organisation (yoann.malinge@hotmail.fr)

 

Résumé de la thèse 

Sartre élabore une philosophie de l’action fondée sur une ontologie originale, que cette thèse conceptualise comme une « corrélation réaliste ». Les deux régions de l’être, que sont l’être humain (ou pour-soi) et le monde, sont relatives. C’est à partir de leur relation que l’on peut étudier l’existence humaine comme engagée et la réalité des déterminations du monde. La dynamique de l’action réalise cette corrélation. La relativité de l’être de l’agent au monde permet de comprendre pourquoi il agit. En effet, la finalité des actions, comme un appel depuis l’avenir, s’éclaire grâce à la corrélation. Cependant, la liberté de l’agent est perturbée et même aliénée. Pour en prendre la mesure, Sartre analyse le rapport aux autres à l’aune de la corrélation de l’agent et de sa situation sociale. Il montre comment les exigences matérielles et sociales s’intègrent dans la dynamique pratique. Le projet existentiel totalise le vécu de l’agent, comme universel singulier dans son époque et au milieu des autres. Ainsi peut-on tenter de dépasser l’alternative de la liberté et du déterminisme. Enfin, une ontologie de l’action peut être développée pour éclairer la dynamique pratique de l’existence humaine. 

 

 


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search