Prochaine séance du séminaire « Philosophie et psychanalyse »: Sarah Troubé (27 fév. 2021)

 

Deuxième séance du séminaire

« Philosophie et Psychanalyse »

 

le samedi 27 février

de 10h30 à 12h30

 

sous le mode de la visioconférence, via l’application Zoom. 

Lien suivant :  https://evento.univ-paris1.fr/survey/seminaire-philosophi…-yhgzdf7l

 

Sarah Troubé (Université Côte d’Azur, LIRCES)

« Jouissances et violences du symptôme :

la philosophie de la psychiatrie face à la pulsion de mort »

 

 

Parfois présentée comme la notion la plus controversée dans l’histoire de la psychanalyse, la pulsion de mort instancierait une forme insurmontable de résistance du symptôme, inhérente au sujet lui-même. Qu’on l’entende comme compulsion de répétition, comme destructivité ou comme force de neutralisation de tout investissement, la pulsion de mort incarne une violence du symptôme, qui le rendrait irréductible à sa prise en charge par le seul désir de guérison du sujet. Nous proposerons d’interroger la manière dont la pulsion de mort invite à concevoir le symptôme dans un écart infranchissable avec un modèle médical du pathologique et du thérapeutique. Nous questionnerons cet écart vis-à-vis de la philosophie contemporaine de la psychiatrie, à partir de l’articulation entre le symptôme du sujet et le champ social : en effet, si la société apparaît comme le champ électif des pulsions de mort, comme le souligne Freud dans le Malaise dans la culture, l’actualité de cette notion soulève également la question de ce qui pourrait être envisagé comme emblématique, dans la pulsion de mort, des formes contemporaines du symptôme. 


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search