Prochaine séance du séminaire Critique des ontologies sociales: Etienne Balibar (27 nov. 2021)

 

Samedi 27 novembre 2021, 14h30-16h30

Sorbonne, salle Lalande

Inscription ICI

 

Etienne Balibar (Paris)

Savoir situé ou point de vue des victimes ? le cas du racisme

 

Dans un récent article (« Les coupables, ce sont les victimes », Le Site de l’Obs, 9 avril 2021, reproduit sur Mediapart : https://blogs.mediapart.fr/eric-fassin/blog/090621/qu-est-ce-que-le-racisme-la-definition-en-proces), Eric Fassin explique que la compréhension du racisme « systémique » et par voie de conséquence l’antiracisme politique exigent un « changement de paradigme » : « renversant le point de vue » par rapport à la critique des idéologies racistes, il faut s’attacher à « l’expérience des discriminations » du point de vue de ceux qui en sont les victimes (les « personnes racisées »). On ne contestera pas cette affirmation, qui semble justifiée par les circonstances, mais on essayera d’en discuter les implications (ainsi que, le cas échéant, les apories) en la confrontant à deux paradigmes épistémologiques à la fois proches et d’inspiration différente : le situated knowledge (Donna Haraway, 1988/2004, tr. fr. 2009) et l’épistémologie conflictuelle (dite « machiavélienne » dans E. Balibar, Passions du concept, 2020). Banc d’essai pour avancer dans la refonte de l’idée de connaissance scientifique à l’épreuve du politique et de ses surprises. 

 

 



Citer ce billet
Pierre Fasula (2021, 7 novembre). Prochaine séance du séminaire Critique des ontologies sociales: Etienne Balibar (27 nov. 2021). EXeCO. Consulté le 23 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ondi

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search