J. Benoist (dir.), Husserl (Paris, Éd. du Cerf, collection “Les cahiers d’histoire de la philosophie”, 2008)

 

Edmund Husserl (1859-1938) a fondé l’un des courants philosophiques majeurs du XXe siècle : la phénoménologie. Ainsi, une part importante de la philosophie contemporaine, de Heidegger à Levinas et à la phénoménologie française actuelle, s’inscrit dans la filiation directe de sa pensée, inlassablement reprise et commentée.

Le rayonnement de son œuvre a cependant commencé à se diffuser, aujourd’hui, très au-delà de la seule tendance philosophique que celle-ci avait pu initier. Le nouveau départ qu’a connu, dans ces dernières années, l’idée d’une philosophie de l’esprit, notamment, place de nouveau l’enquête ouverte par le philosophe austro-allemand au cœur des interrogations les plus actuelles, tout en en découvrant des aspects jusque-là ignorés. Les études ici rassemblées tentent de donner une idée des ressources que des philosophes d’horizons très différents peuvent trouver, pour faire de la philosophie à l’orée du XXIe siècle, dans la pensée d’un auteur qui se détache toujours plus comme l’un des plus fondamentaux de notre temps.

 


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search